RSS

Administrative enrollements are open

Welcome on the news page of the Doctoral School ED564 : «Physique en Île-de-France»

logo-psl logo-upmc logo-up logo-upsay

Training

  • Ecole Résidentielle Interdisciplinaire en Nanosciences et Nanotechnologies (reportée à 2021) 2021-07-04

    Le Centre national de Compétences en Nanosciences (C’Nano), unité de service du CNRS, organise une école thématique résidentielle au Centre Roz Armor à Erquy en Bretagne.
    L'école résidentielle ERIN² C'NANO 2020 ambitionne de fournir aux participants une « boite à outils » pour aborder des sujets de recherche en nanosciences et nanotechnologies. Principalement dédiée aux jeunes entrants CNRS, qu'ils soient chercheurs ou ingénieurs, et aux doctorants et post-doctorants, elle leur permettra de s'imprégner de la culture interdisciplinaire nécessaire aux développement des nanos. Elle s'adresse également aux chercheurs en nanosciences souhaitant élargir leurs activités de recherche à des domaines transdisciplinaires. Cette école abordera les concepts fondamentaux et expérimentaux dans de nombreuses disciplines des nanos (physique, chimie, biologie...). L'école proposera une série de 8 cours magistraux pédagogiques, 4 ateliers pratiques sur les approches top-down et bottom-up et de caractérisation, un atelier sur la conception d'un projet interdisciplinaire dans les nanos, ainsi que des séminaires dont un sur le concept « safer by design ».

    ZXJpbjJjbmFubyU0MHNjaWVuY2VzY29uZi5vcmc=

  • Programme sur les ondes gravitationnelles à I’Institut Henri Poincaré 2021-03-01

    Un programme de six semaines se déroulera à l’Institut Henri Poincaré sur le sujet des ondes gravitationnelles, du 1er mars au 6 avril 2021. Le programme détaillé des cours est disponible en cliquant sur le titre de l'annonce.


    Contact: Q2hpYXJhK0NhcHJpbmk=

  • Python pour la physique 2020-11-16

    Introduction to language, Simulation & data analysis, OO Programming, experiment control.


    Contact: UGllcnJlK0NsYWQlQzMlQTk=

  • Phénomènes critiques dans les modèles de matrices et de champs multi-composants 2020-10-12

    1. Les bases physiques et mathématiques de la limite de grande taille N des champs matriciels quantiques (limite de ’ t Hooft)


    Contact: VmxhZGltaXIrS2F6YWtvdg==

  • 3 cours de LaTeX, co-organisés avec le DFC de SU 2020-10-08

    • Atelier «LaTeX"for beginners» (les base de LaTeX, en 3 sessions )
    • Atelier «Intermediate LaTeX» (sujet plus avancés en 2 sessions)
    • Atelier «Advanced LaTeX : Electronic Thesis writting» (en 1 session)


    Contact: SmVhbitIYXJl

  • Cours du Collège de France 2020-09-01

    Cours du Collège de France 2020-2021

Upcoming thesis defenses

  • 2020-10-27 : Aldo Battista (LPENS)
    Low-Dimensional Continuous Attractors in Recurrent Neural Networks: from Statistical Physics to Computational Neuroscience

    At : To be defined, probably in CONF IV at LPENS if it is not to be carried out completely online. , on 14:00

    How sensory information is encoded and processed by neuronal circuits is a central question in computational neuroscience. In many brain areas, the activity of neurons is found to depend strongly on some continuous sensory correlate. Over the past decades, continuous attractors were introduced as an abstract model for the representation of a few continuous variables in a large population of noisy neurons. While the original model was based on how to build a single continuous manifold in an high-dimensional space, it was soon realized that the same neural network should code for many distinct attractors. An approximate solution to this harder problem was proposed twenty years ago, and relied on an ad-hoc prescription for the pairwise interactions between neurons. This solution, however, suffers from two major issues: the interferences between maps strongly limit the storage capacity, and the spatial resolution within a map is not controlled. In the present manuscript, we address these two issues using a combination of techniques from statistical physics of disordered systems and random matrix theory. We show how to achieve optimal storage of continuous attractors and study the optimal trade-off between capacity and spatial resolution.

  • 2020-10-29 : Marco Molari (LPENS)
    Modélisation et inférence Bayésienne pour la maturation d’affinité des anticorps

    At : Conf IV Laboratoire de Physique de l’ENS, 24 rue Lhomond, 75005, Paris , on 16:15

  • 2020-11-02 : Pierre Bruneel (LPS Orsay)
    Propriétés électroniques et spintroniques des interfaces entre oxydes de métaux de transition

    At : Amphithéâtre Blandin, Laboratoire de Physique des Solides, Bat 510, Université Paris-Saclay, Orsay , on 14:30

    Dans cette thèse nous discutons des propriétés électroniques et spintroniques des oxydes de métaux de transition, en particulier à la surface de SrTiO3 ou à l’interface entre SrTiO3 / LaAlO3. Ces interfaces hébergent des gaz d’électrons qui s’étendent à quelques nanomètres de la surface. Des mesures d’Effet Hall non linéaire indiquent que ces gaz d’électrons sont constitués de plusieurs sortes de porteurs de charge, et que leurs populations varient de manière non monotone sous l’effet du dopage électrostatique. Nous discutons de l’effet des propriétés électrostatiques et des corrélations électroniques sur ces variations grâce à un modèle de type Poisson Schrodinger pour plusieurs orientations de l’interface qui présentent des caractères orbitaux différents. Ensuite, nous discutons de la conversion du spin en charge dans ces systèmes grâce à un modèle de liaisons fortes et de la théorie de la réponse linéaire. Les effets conjoints du spin-orbite atomique, de la brisure de symétrie d’inversion à l’interface et de la présence de plusieurs orbitales induisent des textures de spin complexes dans l’espace réciproque. Ces textures sont responsables de l’amplitude géante des effets Edelstein et Hall de spin dans ces hétérostructures. Ces effets sont modulables par dopage électrostatique et sont caractéristiques des interfaces d’oxydes. Enfin, nous conduisons une étude ab initio des hétérostructures STO/LAO/STO (qualifiées de « cappées »), pour expliquer les observations expérimentales de formation d’un gaz d’électrons à ces interfaces d’oxydes. Nous discutons des rôles respectifs de la chimie, de l’électrostatique et des défauts dans les mécanismes de formation de ces gaz.

  • 2020-11-04 : Martin Pernot-Borras (IAP)
    Testing gravity in space: towards a realistic treatment of chameleon gravity in the MICROSCOPE mission

    At : Institut d’Astrophysique de Paris, 98bis Boulevard Arago, 75014 Paris, Salle des séminaires , on 14:00

  • 2020-11-05 : Thomas Soyez (SRMP)
    Étude du glissement des dislocations <c+a> dans le zirconium

    At : Neurospin, Centre d’études de Saclay, Bâtiment 145, 91191 Gif-sur-Yvette, Amphithéâtre Talairach , on 14:00

    Les alliages de zirconium sont utilisés dans l’industrie nucléaire pour la fabrication des assemblages combustibles (tube guides, gaines et grilles). Afin de correctement prédire le comportement de ces alliages au cours de leur utilisation, il est nécessaire de connaître leur comportement mécanique. La déformation des métaux s’effectue généralement par glissement des dislocations et par maclage. Le zirconium présentant une structure hexagonale compacte, le développement de la déformation plastique est anisotrope. Pour une sollicitation suivant la direction &lt;c&gt; du cristal, le mode de déformation principal correspondant au glissement de dislocations de vecteur de Burgers &lt;a&gt; ne permet pas d’accommoder la déformation et le glissement de dislocations à vecteur de Burgers &lt;c+a&gt; ou le maclage doit s’activer. Cette thèse a pour but d’étudier les propriétés de ces dislocations &lt;c+a&gt; en se basant sur deux approches complémentaires, des observations en microscopie électronique à transmission (MET) et des simulations atomiques. Les observations MET ont permis de mettre en évidence le système de glissement des dislocations &lt;c+a&gt; : ces dernières ne glissent que dans des plans pyramidaux de première espèce. Le glissement dévié est fréquemment observé entre plans pyramidaux de première espèce. Les dislocations &lt;c+a&gt; apparaissent rectilignes et orientées préférentiellement dans leur orientation &lt;a&gt;, soit l’intersection entre le plan de glissement et le plan de base. Lors d’essais de traction in situ en MET, le glissement de ces dislocations a été observé et un glissement plus difficile de la dislocation &lt;c+a&gt; dans son orientation &lt;a&gt; a été démontré. Deux types de glissement ont été observés : un glissement rigide où la dislocation avance en bloc dans son plan de glissement et un glissement visqueux des segments &lt;a&gt; conduisant à la création de macro décrochements. Les simulations atomiques ont permis d’expliquer le glissement dans le plan pyramidal de première espèce via une étude des fautes d’empilement dans les plans possibles de glissement et via la détermination de la structure de cœur de la dislocation c+a vis dans son état fondamental. Cette structure est pilotée par une dissociation en deux partielles non équivalentes dans le plan pyramidal de première espèce. L’étude de l’évolution de la structure de cœur dans son état fondamental sous une contrainte appliquée met en évidence une contrainte de Peierls différente en fonction du sens de la contrainte et démontre un glissement difficile de la dislocation c+a avec une contrainte de Peierls trente fois plus élevée que celle nécessaire pour le glissement de la dislocation a. L’activation thermique est donc nécessaire pour permettre à la dislocation vis d’avancer. En température, un glissement par germination de double décrochements a été observé dans des simulations de dynamique moléculaire et a été décrit par une loi thermiquement activée. La dislocation &lt;c+a&gt; alignée dans une direction &lt;a&gt; présente, quant à elle, une structure non planaire, se dissociant dans son plan de glissement pyramidal, mais également dans un second plan. La nature de ce second plan de dissociation, basal ou prismatique, varie avec le modèle énergétique choisi.

  • 2020-11-10 : Liangzhao Huang (SRMP)
    Multiscale modeling of the radiation-induced segregation in Ni-based and Fe-based dilute alloys

    At : Amphithéatre J. Talairach (NeuroSpin), Centre CEA Saclay, 91190 Saclay , on 14:00

    We present a quantitative modeling of the point-defect (PD) redistribution and solute radiation-induced segregation (RIS) at extended defects in dilute Ni(B ≡ Ti, Cr) and Fe(B ≡ P, Mn, Cr, Si, Ni, Cu) alloys. The change in chemical composition, in the vicinity of extended defects, plays a decisive role on the evolution of the microstructure and mechanical properties of materials. Irradiation produces PDs, that diffuse by exchanging with neighboring atoms, annihilate by mutual recombination or by interacting with extended defects (that act as PD sinks). The fluxes of PDs towards sinks lead to atomic fluxes in the same or opposite direction of the PD flux; thereby producing RIS at sinks. We extend the self-consistent mean-field theory to forced atomic relocations (FARs), athermal diffusion mechanisms generated by displacement cascades under irradiation. The implementation of the extended theory in the KineCluE code allows us to compute PD and atomic fluxes, and their couplings. From the calculation of fluxes as a function of temperature, composition, and strain field; and a mean-field treatment of the production and annihilation reactions of PDs, we obtain the steady-state RIS profiles. In each of the particular kinetic regimes for which one of the PD reactions dominates over the others, we derive analytical expressions of steady-state profiles of PDs and solute atoms at planar sinks. To account for the effect of strain generated by an edge dislocation on the RIS and PD elimination rates, we numerically solve the elastodiffusion equations. Based on an ab initio database of binding energies, elastic dipoles, and atom-PD exchange frequencies, we perform a systematic study of the effects of the microstructure and irradiation conditions on diffusion properties, PD elimination rates at sinks, and RIS.

  • 2020-11-13 : Clément Le Priol (LPENS)
    Interactions à longue-portée dans les avalanches d’interfaces élastiques

    At : L362 Département de Physique de l’ENS, 24 rue Lhomond 75005 Paris , on 14:00

Events

  • PhDTalent Career Fair 20202020-11-19

    Le plus grand forum dédié au recrutement des docteurs. Cette année, et suite aux dernières annonces du gouvernement en lien avec la propagation du virus Covid-19, le PhDTalent Career Fair aura lieu en 100% digital.
    Ainsi, initialement prévu le 16 octobre au Centquatre, celui-ci aura finalement lieu en version digitale les 19 et 20 novembre 2020.
    L’ensemble de l’événement sera donc accessible via la plateforme PhDTalent, sur laquelle l’ensemble des doctorants et docteurs pourront :

    • découvrir les entreprises participantes et postuler aux offres d’emploi ;
    • candidater aux speed-meeting qui seront proposés par toutes les entreprises (rencontre en vidéo conférence entre un recruteur et un doctorant ou docteur) ;
    • assister aux concours, conférences, table ronde qui se tiendront sous forme de webinaire. A la fin de chaque session, des salles virtuelles seront ouvertes pour permettre un networking entre les intervenants et le public de doctorants et docteurs ;
    • assister aux ateliers à l’entrepreneuriat ;
    • s’inscrire à des sessions de coaching et de corrections de CV en one to one avec des cabinets de recrutement.

Call for projects and applications

  • Appel à candidatures - recrutement experts «jeunes docteurs» - Hcéres 2020-10-08
    Deadline Thursday, November 12 2020 at Midnight

    Dans le cadre de l’évaluation des écoles doctorales (ED) et des collèges doctoraux, le Hcéres intègre dans ses comités un expert « jeune docteur », i.e. un ancien doctorant récemment diplômé qui occupe un poste (CDD ou CDI) dans le secteur académique ou non académique, ayant requis le grade de docteur.
    Les retours d’expérience annuels auprès des conseillers scientifiques Hcéres et des experts impliqués dans le processus ED a montré que la présence de cet expert apporte une nette plus-value à la qualité des échanges et des évaluations.
    Vous trouverez les modalités de recrutement à l'URL suivante : https://www.edpif.org/misc/2020/Campagne_recrutement_experts_hceres.pdf

    Y29taXRlLWVkJTQwaGNlcmVzLmZy

  • Ouverture de la campagne de Qualification 2021 2020-09-15
    Deadline Wednesday, January 20 2021 at 16:00

    Nous vous informons que la campagne de qualification aux fonctions de maître ou maîtresse de conférences et de professeur ou professeure des universités sera ouverte le mardi 15 septembre 2020, 10h (heure de Paris). Les candidates et les candidats ont jusqu’au vendredi 06 novembre 2020, 16h (heure de Paris) pour déposer leur dossier sur le serveur ANTARES via le portail Galaxie.


    Contact : QW5uZStEZWNyaXN0b2Zvcm8lMkM=

  • Circulaire prolongation COVID contrats doctoraux. 2020-06-27
    Deadline Thursday, December 31 2020 at Midnight

    Vous trouverez la circulaire sur le lien PDF

  • Circulaire prolongation COVID CIFRE 2020-06-27
    Deadline Thursday, December 31 2020 at Midnight

    La circulaire est sur le lien PDF

  • Appel CD internationaux université de Paris 2020 2019-11-01
    Deadline Sunday, December 13 2020 at Midnight

    Comme chaque année, l'université de Paris organise un concours spécifique d'attribution de contrats doctoraux destinés à des candidates et candidats ayant un parcours international.
    Vous trouverez la procédure détaillée de l'appel et le modèle de projet de thèse aux URL suivantes https://www.edpif.org/misc/2019/CD_internationaux_UP_2020.pdf et https://www.edpif.org/misc/2019/Modele-sujet-CD-4IMPACT-2020.docx
    Le concours se déroule en deux étapes : la première étape, sélection des sujets de thèse, se déroule au niveau des écoles doctorales et la seconde, sélection des candidats, au niveau du collège des écoles doctorales. Contact : ced@u-paris.fr


    Contact : Collège des Ecoles Doctorales

News briefs