RSS

Bienvenue sur la page d'actualités de l'École doctorale 564 : «Physique en Île-de-France»

logo-psl logo-upmc logo-upsc logo-upsay

Formations

Prochaines soutenances

  • 2019-11-18 : Alex Blokhuis (GULLIVER)
    Physical Aspects of Origins of Life Scenarios

    À : Institut Pierre-Gilles de Gennes, 6 Rue Jean Calvin, 75005 Paris, Amphi IPGG , à 14:00

  • 2019-11-19 : Louis Nicolas (LPENS)
    Spectroscopie haute résolution d’ensembles de centres colorés du diamant pour des expériences d’optique quantique

    À : ENS, 45 rue d’Ulm, Amphithéâtre Galois , à 14:00

    Le travail effectué durant cette thèse a été dédié à l’élaboration d’une plateforme expérimentale permettant d’étudier les propriétés de photoluminescence dans le domaine visible de systèmes de la matière condensée à température cryogénique afin de trouver les émetteurs adéquats à la réalisation d’expériences d’électrodynamique en demi-cavité. Nous avons caractérisé de nouveaux échantillons dans le cadre de collaborations avec des laboratoires spécialisés dans la croissance du diamant. En particulier, ont été observés des signaux de photoluminescence de centres SiV- et GeV- dans des nanodiamants synthétisés par dépôt de vapeur chimique. Les largeurs de raie d’émission observées sont inférieures au GHz ce qui est très prometteur quant à l’utilisation de ce type d’échantillons pour des expériences d’électrodynamique quantique. La photoluminescence de pointes en diamant de taille nanométrique pour la microscopie à force atomique a été particulièrement étudiée. Au sommet de ces pointes, la densité en centres SiV- est très élevée. Leurs propriétés de photoluminescence à température cryogénique sont exceptionnelles. Nous avons en effet mesuré un élargissement inhomogène inférieur à 10 GHz. La croissance de ces pointes préserve donc la qualité du cristal et permet d’obtenir un ensemble dense d’émetteurs dans une nanostructure ayant des propriétés optiques que l’on attribue en général au diamant massif. Ces échantillons nous ont permis d’identifier un mécanisme de transfert de charge : une excitation optique résonante transfère les centres SiV- dans un état noir. L’excitation par un laser vert permet de retrouver la photoluminescence des centres colorés. Nous attribuons ce phénomène à la photoionisation des centres colorés sous excitation résonante et au piégeage des charges ainsi libérées par des impuretés d’azote adjacentes. Le laser vert plus énergétique permet de photoioniser ces impuretés et permet ainsi de repeupler l’état brillant du centre SiV. Bien que l’état de charge de l’état noir reste à déterminer, ce transfert de charges a pu être utilisé pour mesurer l’élargissement homogène par une technique dite de persistent hole burning. Cet élargissement s’avère être seulement le double de la largeur limitée par le temps de vie. Enfin, des expériences préliminaires ont été réalisées en demi-cavité. Nous montrons comment la modification du temps de vie peut être mesurée en présence d’élargissement inhomogène en utilisant un second interféromètre en aval de la demi-cavité. Ce filtrage permet aussi de mesurer la cohérence spatiale d’un ensemble d’émetteurs. Le développe- ment de ce système devrait permettre d’observer une augmentation du temps de vie dans un futur proche en utilisant des nanodiamants ainsi que des nanorubies.

  • 2019-11-21 : Mathias Casiulis (LPTMC)
    Study of a non-Galilean Hamiltonian Liquid: Collective Motion without Activity

    À : UPMC (Campus Jussieu), 4 pl. Jussieu, Paris 5è, Salle de Conférence de l’IMPMC (Couloir 22-23, 4ème étage) , à 14:00

    Collective motion, the spontaneous ordering of the velocities across a macroscopic system, is a hallmark of living systems like flocks of birds. It is captured by models of self-propelled particles, that are usually active: they do not conserve energy nor momentum. In my thesis, using notions from the theory of liquids, magnetism, and statistical mechanics, I study a conservative model of collective motion, composed of particles that carry spins, which are coupled to their velocities. I show that the alignment of spins creates an effective attraction, that is responsible for a phase separation between an isotropic gas and a ferroliquid. This phase separation ends in a tricritical point, from which stems the Curie line. I then establish the full phase diagram of the model with a spin-velocity coupling, varying its amplitude, the number of particles, the density, and the temperature. The conservation of momentum imposes that all polar phases move collectively. At low temperatures and densities, I show that the system spontaneously generates alignment defects so as to stop moving, and thus escapes a high kinetic energy cost. I also show that the system can go from an apolar state to a polar one as the temperature increases, betraying an order-by-disorder phenomenon. Finally, I show that the dynamics of the system is well described by an effective model of self-propelled particles, with a rotational inertia that soars at the rigidity transition. At high inertia, the system moves with spontaneous turns and rotations caused by the conservation of angular momentum.

  • 2019-11-21 : Gaspard Junot (FAST)
    Transport et dispersion de fluides actifs dans des canaux micro-fluidiques et des capillaires

    À : Sorbonne Université, amphithéâtre Astier, bâtiment Esclangon. Campus Pierre et Marie Curie , à 14:00

    Dans cette thèse nous nous intéresserons à la micro hydrodynamique et aux propriétés de transport de bactérie (E.coli) avec et sans écoulement.

  • 2019-11-21 : Manon Giraud (SPEC)
    Mise au point d’un laboratoire sur puce pour la détection de cellules eucaryotes par des capteurs à magnétorésistance géante

    À : Amphi. Bloch, Bât. 774, Orme des Merisiers, CEA-Saclay, 1 route de l’orme des merisiers 91191 Gif-sur-Yvette , à 14:00

    Les tests «in vitro» sont permettent d’établir près de 70% des diagnostics et leur développement pour une utilisation au plus près du patient apparaît donc comme un enjeu majeur de santé publique. Dans ce contexte, les critères ASSURED («Affordable, Sensitive, Specific, User-friendly, Rapid and robust, Equipment-free and Deliverable to end-users») a été défini par l’organisation mondiale de la santé pour que les chercheurs développent des outils de diagnostic dits «Point of Care» utilisables par le plus grand nombre. Avec l’essor de la microfluidique, la gamme des dispositifs possibles s’est élargie et des biocapteurs intégrés ont été développés, transformant le signal biologique d’une reconnaissance d’un biomarqueur par une sonde biologique en un signal optique, électrochimique, mécanique ou encore magnétique. Comme les milieux biologiques sont en grande majorité amagnétiques, les capteurs magnétiques ne sont pas affectés par l’utilisation de matrices biologiques complexes comme peuvent l’être les mesures optiques ou électrochimiques. De plus ces capteurs sont faciles à produire et intégrables dans les puces microfluidiques. Cette thèse a pour objectifs de concevoir un outil de diagnostic \textit{in vitro} basé sur des capteurs à magnétorésistance géante et de tester ses performances. Cette étude a été réalisée en utilisant une lignée cellulaire de myélome murin. Les cellules sont marquées spécifiquement par des particules magnétiques fonctionnalisées par des anticorps dirigés contre un de leurs antigènes et sont passées dans le canal microfluidique au-dessus des capteurs. Cette méthode de détection dynamique permet de compter les objets magnétiques un par un. La difficulté réside dans la distinction des signaux spécifiques provenant des cellules marquées des signaux faux positifs induits par les billes restant en solution. Deux types de dispositifs ont été conçus dans cette thèse pour lever ce verrou. Le premier possède une couche inerte de séparation de quelques micromètres entre les capteurs GMR et le canal qui permet de supprimer les signaux des billes isolées. Le second dispositif, qui a des capteurs à la fois au-dessus et au-dessous du canal microfluidique, permet une double détection simultanée de chaque objet magnétique. Il est ainsi possible de connaître le nombre de billes qui les marquent et de déterminer s’il s’agit d’un agrégat de billes ou d’un objet biologique.

  • 2019-11-21 : Luca Barberi (LPTMS)
    Inferring forces from geometry in biology

    À : Petit amphi - Bâtiment Pascal n° 530 Rue André Rivière - Université Paris Sud 91405 Orsay , à 14:30

    Inter-molecular forces on which we have poor prior knowledge are often essential for the stability and evolution of biological assemblies. In this thesis, we focus on two such forces that are critically involved in the deformation of either biopolymers or membranes. We infer these forces by reconciling the geometry of such deformation with simple mechanical models. In the first part of the thesis, we consider the attractive force between DNA molecules mediated by multivalent cations. This attraction is required to compensate DNA bending rigidity when packaging large quantities of DNA in comparatively small environments, such as the nuclei of sperm cells. In vitro, multivalent cations drive DNA condensation into dense toroidal bundles. Geometrical data on DNA toroidal bundles give access to the competition between inter-helical attraction and DNA bending rigidity. From these data, we infer inter-helical forces and argue that the toroid curvature weakens the adhesion between DNA molecules. In the second part of the thesis, we turn to the binding force of a membrane remodeling protein complex, ESCRT-III, to cellular membranes. ESCRT-III proteins assemble into membrane-remodeling polymers during many cellular processes, ranging from HIV budding to cytokinesis. The mechanism by which ESCRT-III polymers deform membranes is still unclear. In vitro, ESCRT-III polymers can reshape spherical membrane vesicles into helical tubes. We argue that helical tubes result from the peculiar positioning of membrane-binding sites on the surface of ESCRT-III polymers. Furthermore, we infer the binding force between ESCRT-III and membrane from the geometry of helical tubes.

  • 2019-11-25 : Adrien Teurtrie (LPS Orsay)
    Towards a magnetic semiconductor using Ca and Y co-substituted bismuth iron garnet thin films

    À : LPS Amphi. Blandin bât. 510 1 rue Nicolas Appert 91405 Orsay , à 14:00

    Ce travail s’inscrit dans le domaine des oxydes multifonctionnels pour l’électronique ”tout-oxyde” afin de développer un matériau semiconducteur magnétique combinant à la fois des porteurs de charge et un ordre magnétique. Le couplage de ces deux propriétés à 300 K est un enjeu majeur qui permettrait de contrôler le magnétisme par un champ électrique ou les porteurs de charge par un champ magnétique. De nombreux travaux ont été réalisés sur le dopage de semi-conducteurs classiques comme GaAs (DMS) ou des oxydes semiconducteurs comme ZnO (DMO) par des cations magnétiques 3d. Pour les DMS, le couplage entre les propriétés électriques et magnétiques n’est présent que jusqu’à 190 K. Tandis qu’une température de Curie (TC) de 900 K est atteinte pour les DMO sans toutefois présenter de couplage avec les propriétés électriques. Dans cette thèse, l’approche inverse a été appliquée où des cations aliovalents et/ou isovalents sont substitués au sein d’un oxyde magnétique isolant afinè d’induire des porteurs de charge. Le grenat de bismuth fer (BIG) présente des propriétés remarquables dont la rotation Faraday géante induite par la présence de Bi, un couplage magnéto-électrique à 300K et une TC de 660 K résultant du couplage ferrimagnétique entre les sous-réseaux tétraèdriques et octaèdriques de fer. Des calculs théoriques montrent que la structure électronique du BIG favoriserait un transport électronique polarisé en spin. La croissance de grenats de fer riche en Bi ne pouvant pas être réalisée sous forme de monocristaux massifs, des films de BIG co-dopés à l’Y (0.2 à 0.5 Y par formule unitaire) et au Ca (0 à 0.3 Ca par formule unitaire) sur le site du Bi ont été synthétisés par dépôt laser pulsé sur un substrat isostructural. Le Ca2+ tend à induire la formation de Fe3+/4+ et une conduction de type p alors que le co-dopage d’Y3+ permet de maintenir constante la concentration de Bi (2.5 par formule unitaire) préservant la rotation Faraday géante. Les films présentent une phase grenat majoritaire bien cristallisée et epitaxiée. Une phase minoritaire d’hématite faiblement cristallisée et texturée est aussi présente sans toutefois former de chemin de percolation. Cette phase n’est pas détectable par diffraction des rayons X et n’altère pas les propriétés physiques des films. La distribution des dopants et des charges au sein de ces films a été étudiée notamment par microscopie électronique (Cs-STEM) et spectroscopie de pertes d’énergie des électrons (EELS) jusqu’à l’échelle atomique. Le Ca et l’Y se substituent dans la maille de grenat sans former d’agrégats. Les films présentent une sous-stoechiométrie en oxygène s’ajustant à l’aide de recuits sous atmosphère contrôlée tout en conservant leurs propriétés structurales et microstructurales. Ces grenats co-dopés au Ca et à l’Y présentent un comportement semi-conducteur de type r(450K) = 3E+04 Ohm cm) tandis que le BIG dopé uniquement à l’Y révèle un comportement semi-conducteur de type n r(450K) = 1E+01 Ohm cm); ce qui est dix ordres de grandeur inférieur au grenat d’yttrium fer. En outre, les films de type n montrent un changement de résistivité réversible de trois ordres de grandeur lors de recuits sous atmosphère inerte ou oxydante. La présence de Fe4+ au sein des films de type p n’a pas pu être mise en évidence ni par EELS ni par spectroscopie d’absorption des rayons X ; les porteurs de type p sont à priori compensés par des lacunes d’oxygène. Les films de type n présentent une concentration de porteurs correspondant à 12% de Fe2+ principalement localisés sur les sites tétraédriques du fer. Les films conservent une rotation Faraday géante ainsi qu’une TC> 590 K. La présence simultanée d’un comportement semiconducteur de type p ou n, d’une TC> 600 K, d’une rotation Faraday géante ainsi que des calculs indiquant la polarisation en spin du haut de la bande de valence font de ces phases de BIG co-dopés à l’Y et au Ca des candidats prometteurs en tant que semiconducteur magnétique.

  • 2019-11-26 : Ewen Bellec (LPS Orsay)
    Étude de matériaux onde de densité de charge sous courant par diffraction de rayons X

    À : Laboratoire de Physique des Solides amphithéatre Blandin, 1 rue Nicolas Appert, Bâtiment 510, 91405 Orsay, France , à 14:00

    Ce manuscrit a pour sujet principal la diffraction par rayons X des matériaux ondes de densité de charges (ODC). Nous avons étudié le cristal quasi-1D NbSe3 ainsi que le quasi-2D TbTe3. Plusieurs grands instruments ont été utilisés pour cette étude, le synchrotron ESRF de Grenoble sur la ligne ID01 ainsi que le laser à électron libre LCLS à Stanford. Premièrement, grâce à la cohérence du faisceau X à LCLS, nous avons pu observer une perte de cohérence transverse dans NbSe3 lors de l’application d’un courant électrique au-dessus d’un certain seuil ainsi qu’une compression longitudinale de l’ODC. Ensuite, à l’ESRF, nous avons utilisé un faisceau X focalisé au micromètre par une Fresnel zone plate pour scanner l’ODC localement par diffraction sur NbSe3 puis ensuite sur TbTe3. Lorsqu’un courant est appliqué sur l’échantillon, nous avons observé une déformation transverse indiquant que l’ODC est bloquée au niveau de la surface de l’échantillon dans NbSe3. Dans le cas de TbTe3, l’ODC tourne sous courant présentant un cycle d’hystérésis lorsque le courant passe continument de positif à négatif. Nous avons aussi pu constater dans plusieurs régions, toujours pour TbTe3, la création de défauts d’irradiation localisés induisant une compression-dilatation de l’ODC. Dans une dernière partie théorique, nous montrons comment la théorie du transport électrique de l’ODC par un train de solitons portants chacun une charge ainsi que la prise en compte du blocage de l’ODC sur la surface de l’échantillon que nous avons vu expérimentalement permet de comprendre plusieurs mesures de résistivité en fonction des dimensions de l’échantillon trouvées dans la littérature. Nous présentons ensuite plusieurs idées pour expliquer du blocage de l’ODC sur les surfaces au niveau microscopique et proposons l’hypothèse d’une ODC commensurable en surface (et incommensurable dans le volume).

  • 2019-11-26 : Tom Delord Carnaut (LPENS)
    Spin-mechanics with micro-particle levitating in a Paul trap

    À : 45 rue d’Ulm, amphi Galois , à 14:00

    Inspired by experiments on cold atoms and ions, the field optomechanics has made major steps towards realizing quantum mechanical experiments with macroscopic mechanical oscillators. Hybrid systems such as the spin of Nitrogen Vacancy (NV) centers coupled to a mechanical oscillator levitating under vacuum offer another promising approach. In this work, we levitate microdiamonds with ensemble of embedded NV spins and explore effects related to the coupling between the NV spins and the librational motion of the micro-diamonds. Levitation is carried out by a Paul trap which confines both the center of mass and angular degree of freedom of a charged micro-diamond. In a first set of experiments, the angular stability is demonstrated using NV spins and we perform spin echos with levitating diamond, showing no detectable impact of the trapping mechanism on the NV spins coherence and lifetime. We then use highly doped diamonds with large NV spins ensembles to exert a spin-dependent torque on a levitating micro-diamond. Observation of an NV spin-induced torque on a mechanical oscillator offers many prospects, such as controlling the mechanical oscillator in the quantum regime, spin-spin coupling or quantum non destructive read-out in the single spin limit. Here the most direct application is the use of these ensembles to apply a non-conservative back-action on the angular motion of the diamond. This results in cooling or amplification of the librational modes of the diamond. Finally we identify the current limitation of this system to be the low mechanical frequencies compared to the NV spins decoherence rate. To leverage this issue we levitate both ferromagnetic and composite ferromagnet-diamond particles. We show one can use the magnetic moment of these particles to gain two order of magnitude in confinement for the angular degree of freedom, putting the mechanical frequencies higher than NV spins decoherence rate in high-purity diamond samples.

  • 2019-11-28 : Anthony Poggioli (LPENS)
    Transport ionique non-linéaire aux échelles nanométrique et angstrométrique

    À : Amphithéâtre Institut Pierre-Gilles de Gennes 6, rue Jean Calvin 75005 Paris , à 14:00

  • 2019-11-29 : Aymeric Chorlay (LPENS)
    Physique de la biogenèse des corps lipidiques

    À : Salle Celan, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris , à 14:00

  • 2019-11-29 : Nesrine Barnat (IL)
    Conception et validation d’une méthode non-invasive de traitement des varices par ultrasons focalisés de haute intensité

    À : Salle de conférence passage de l’innovation , à 09:30

    Cette thèse avait pour objectif le développement d’une méthode d’ablation thermique non-invasive des veines par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU). Elle a pour but de démontrer la preuve de concepts et permettre à terme le traitement des varices des membres inférieurs avec le dispositif de Theraclion. La possibilité d’occlure des vaisseaux de petits calibres a tout d’abord été investiguée. Deux procédures de traitement candidates ont été évaluées par simulations numériques puis in vivo sur des veines de lapin. L’analyse histologique a démontré l’efficacité des traitements, en particulier lorsque les vaisseaux étaient comprimés lors des tirs. Une nouvelle procédure d’ablation thermique a ensuite été conçue pour coaguler des veines de plus gros calibres, de diamètre plus proche des varices humaines. Des mesures de températures in vivo sur des veines de brebis lors de tirs HIFU ont permis d’estimer le pas de tir permettant d’obtenir une coagulation continue le long de la veine. Des essais en aigu sur des veines saphènes de brebis ont permis de quantifier les dommages thermiques et de valider l’efficacité immédiate de notre méthode de traitement. Enfin, une étude avec suivis distants jusqu’à 90 jours a été conduite chez la brebis afin d’étudier l’efficacité et la sécurité à long terme de notre méthode de traitement. L’analyse histologique des dommages thermiques a validé sur la brebis la performance et la sécurité de notre méthode d’ablation thermique. D’un point de vue histopathologique, les dommages engendrés par nos traitements HIFU se sont également révélés similaires à ceux observés après traitement par radiofréquence, une technique endovasculaire d’ablation thermique des varices. L’ensemble de ces travaux a permis à Theraclion d’obtenir l’autorisation de conduire un essai clinique sur 50 patients. Les résultats très positifs de cette étude ont conduit à l’obtention du marquage CE du dispositif HIFU pour cette indication thérapeutique.

  • 2019-12-10 : Quentin Barbedienne (UMPhy)
    Spin Current to Charge Current conversion using spin orbit interaction

Événements

  • Rencontres des Jeunes Physiciens2019-11-29

    Les Rencontres de Jeunes Physiciens (RJP) se dérouleront cette année dans l'amphithéâtre Marguerite de Navarre, au Collège de France.
    L’objectif de ces Rencontres est de réunir la communauté de jeunes chercheurs en Physique d’Île de France pour une journée de colloque organisée par elle et pour elle . Cette journée donne l’opportunité aux doctorants de rester ouverts et curieux à l’ensemble des domaines de la physique.
    La journée des Rencontres s’articule autour d’une quinzaine d’exposés oraux ainsi qu’une session poster donnés par des doctorants et post-doctorants, avec pour but d’offrir un aperçu de leur domaine et de présenter leurs propres travaux.
    La journée comprendra également la remise du prix Jeune Chercheur de la SFP. Un buffet sera offert pour le déjeuner ainsi qu'un verre à la fin de la journée.
    ----------------------------------------------------------
    Les Rencontres de Jeunes Physiciens (RJP) will take place this year in the amphitheatre Marguerite de Navarre , at the Collège de France .
    The objective of these meetings is to bring together the community of young physics researchers from Ile de France for a day of colloquium organized by it and for it . This day gives PhD students the opportunity to remain open and curious about all areas of physics.
    The day is structured around about fifteen oral presentations as well as a poster session given by doctoral and post-doctoral students, with the aim of offering an overview of their field and presenting their own work.
    The day will also include the presentation of the SFP Young Researcher prize. A buffet will be offered for the lunch plus a drink at the end of the day.

    cmpwJTQwc2ZwLXBhcmlzLmZy

  • Journée d’accueil des nouveaux doctorants Sorbonne Université2019-11-26
    DL mardi 26 novembre 2019 à minuit

    Elle a pour objectif de présenter aux doctorants le contexte institutionnel dans lequel ils évoluent, la conduite d’un projet doctoral, l’offre de formation avec ses nouveautés, l’association Doc'up ainsi que des éléments sur la poursuite de carrière (résultats d’enquêtes et table ronde). Une intervention sur l’Open Science/open accès est également au programme. Inscrivez-vous dès maintenant.

Appels à projets et à candidatures

  • Ouverture de la Campagne nationale doctorat handicap 2020 2020-03-04
    Date limite mercredi 06 mai 2020 à midi

    La campagne annuelle « doctorat handicap » est reconduite pour 2020 : elle propose un financement de 25 contrats à des étudiants et étudiantes présentant un projet de thèse et reconnus bénéficiaires de l'obligation d'emploi.
    L'objectif de cette politique est de favoriser la poursuite d'études au niveau doctoral des étudiants et étudiantes en situation de handicap et d’en soutenir le déploiement au sein des établissements d'enseignement supérieur.
    Le dispositif engageant les établissements à financer un contrat doctoral fléché « handicap » sur ressources propres, dès lors qu'ils sont bénéficiaires d’un contrat ministériel dans le cadre de la campagne nationale est reconduit.
    Le dossier de candidature se présente sous une forme unique regroupant le CV de l'étudiant, le justificatif de sa qualité de bénéficiaire de l'obligation d'emploi ainsi que le projet de recherche doctorale. Les avis motivés du directeur de l'école doctorale, du/des directeur(s) de thèse et de l'unité de recherche sont également des éléments d'appréciation importants.
    Le calendrier 2020 des opérations d’instruction est le suivant :

    • Mercredi 4 mars (12 heures) Ouverture de l’application
    • Mercredi 6 mai (12 heures) Fermeture de l’application
    • Jeudi 11 juin Réunion du Comité Doctorat Handicap
    • A partir du jeudi 18 juin Transmission des résultats (au plus tôt)


      Contact : Q2Fyb2xlK0hhbW9u

  • Appel à candidatures - Bourses Chateaubriand 2020-2021 2020-01-07
    Date limite mardi 07 janvier 2020 à minuit

    The Chateaubriand Fellowship is a grant offered by the Embassy of France in the United States. It supports outstanding Ph.D. students from American universities who wish to conduct research in France for a period ranging from 4 to 9 months. Chateaubriand fellows are selected through a merit-based competition, through a collaborative process involving expert evaluators in both countries.


    Contact : RGFmbmErTGVib3dpdHo=

  • Appel à candidatures : programme Sciences, Sciences humaines et Management 2019-11-15
    Date limite dimanche 01 décembre 2019 à minuit

    Le Programme Doctoral PhD/MBA « Sciences, Sciences Humaines & Management » s’adresse aux jeunes diplômés (masters et ingénieurs) souhaitant s’orienter vers un doctorat et vers des fonctions de management en entreprise et voulant s’y préparer par une formation à double compétence : recherche et management.
    Pour cet appel, seuls les doctorants de première année, bénéficiant d’un financement spécifique dédié au doctorat sous forme d’un contrat de travail sont éligibles.
    Les candidats retenus, en plus de leur travail de recherche, s’engagent, d’une part, à suivre 350 heures de formation intensive de management dispensée par le Collège des Ingénieurs (les séminaires sont répartis sur les 3 ans de thèse) et, d’autre part, à effectuer, après leur thèse, une mission en entreprise pour une durée de 27 semaines. Les doctorants suivent les formations d’approfondissement et d’ouverture scientifiques requises par l’école doctorale, réalisent leur projet de recherche doctorale et rédigent leur thèse durant les 3 années du contrat doctoral.
    Après leur mission en entreprise, les doctorants se voient délivrer le diplôme de Docteur d’université ainsi que le MBA du Collège des Ingénieurs.
    Les étapes de candidature :

    • Prise de poste dans les unités de recherche (septembre-novembre)
    • Envoi du dossier de candidature au CDI avant le 2 Décembre 2019
    • Présélection sur dossier, après avis des écoles doctorales
    • Jury d’admission mi-décembre 2019.


      Contact : QnJ1bm8rQm91bGF5

  • Appel à projets - Bourse UPSaclay pour mobilité doctorale sortante 2019-11-13
    Date limite dimanche 08 décembre 2019 à minuit

    L’Université Paris-Saclay propose désormais des aides à la mobilité doctorale sortante pour des séjours courts dans un laboratoire de recherche à l’étranger.
    Cet appel s’adresse aux doctorants inscrits dans une école doctorale de l’Université Paris-Saclay qui souhaiteraient effectuer un séjour de recherche dans un laboratoire de recherche à l’étranger d’une durée d’un à cinq mois. Le projet de mobilité pourra concerner toutes les disciplines scientifiques couvertes par les écoles doctorales de l’Université Paris-Saclay et tout pays de destination.
    La mobilité devra être effectuée dans le cadre d’un partenariat de recherche structuré ou en voie de l’être (réseaux et laboratoires de recherche internationaux, etc.)
    Les lauréats recevront une bourse d’un montant de 1 000 €/mois (ou 33 €/jour) pour leur mobilité ainsi qu’une indemnité de transport, en complément de leur éventuelle rémunération par le laboratoire d’accueil.
    Le soutien sera attribué sur la qualité du projet de mobilité et sur les perspectives de développement des coopérations.
    Calendrier :
    Pour les mobilités débutant entre février et juillet 2020 :

    • Clôture des candidatures : 8 décembre 2019 (minuit)
    • Annonce des résultats : janvier 2020
    Pour les mobilités débutant entre août 2020 et janvier 2021 :
    • Clôture des candidatures : 17 mai 2020
    • Annonce des résultats : début juillet 2020


      Contact : QW1hbmRpbmUrRHVyYXo=

  • La SFP recrute 2019-10-26
    Date limite samedi 01 février 2020 à minuit

    Les "Rencontres Physique Entreprise Recherche (RPER)" dont la première édition en 2017 avait connu un très grand succès, permettent de faire connaître, par le biais de conférences, tables rondes et ateliers, aux doctorants et post-doctorants le monde de l’entreprise (des grandes entreprises aux start-ups en passant par les PME). La SFP cherche à constituer une équipe jeune pour aider à monter le projet pour une autre édition en 2020. La SFP peut également recruter un chargé de projet pour coordonner l'équipe.


    Contact : QXJuYXVkK1Jhb3V4KyUyNmx0JTNCYXJuYXVkLnJhb3V4JTQwc29yYm9ubmUtdW5pdmVyc2l0ZS5mciUyNmd0JTNCK291K2NvbnRhY3QlNDBzZnBuZXQuZnI=

  • Prix de these 2020 en radiosciences 2019-09-29
    Date limite samedi 30 novembre 2019 à minuit

    URSI-France (comité français de l'Union Radio Scientifique Internationale, sous l'égide de l'Académie des Sciences) renouvelle l'appel à prix de thèse en radiosciences, destiné à récompenser annuellement des travaux de doctorat d’excellente qualité, s’inscrivant dans un ou plusieurs des 10 domaines scientifiques (commissions) de l’URSI.
    Une novation 2020 est que nous sélectionnerons plusieurs nominés, la décision finale et remise du prix ayant lieu sur le site des journées scientifiques 2020 d'URSI-France (11-13 mars), à la suite d'une courte présentation et de posters des nominés. Ces présentations seront enregistrées en vidéo et postées sur YouTube et sur le site web d'URSi-France.


    Contact : QWxhaW4rU2liaWxsZQ==

Brèves